Vivre en Conscience, c'est la Vie digne d'être vécue, c'est la vraie Vie!
Vivre en Conscience
Une Volonté libre et consciente, uniquement dirigée vers le Haut!
Panneau de contrôle
Accueil | Accès clients | Créer un compte | Affichez le flux RSS de Vivre en Conscience
Newsletter
Restez informé de nos nouveautés et suivez notre actualité

Articles
Vivre en Conscience Vivre En Conscience
Vivre en Conscience
La Vie Consciente
Le Bilan Spirituel - De quoi se compose-t-il? Bilan Spirituel
Les émotions sont des mouvements de l'âme Comprendre les Emotions
A la Découverte de l'Amour de Dieu Découverte Amour
La Démarche Identification et Clôture des Cycles Inachevés Démarche ICCI
Gardez vos organes, ils sont à vous! Gardez vos organes!
La douleur c'est la vie! La douleur c'est la vie!
La Vérité Corporellement Manifestée La Vérité Manifestée
Le Sens de la Vie Le Sens de la Vie
Nature, mon Amour Nature, mon Amour
Être attentif à sa vie intérieure Observer sa vie intérieure
Plus jamais une victime Plus jamais victime
La Puissance de la Prière Authentique Puissance de la Prière
Vivre en Cohérence Vivre en Cohérence
Vivre Libre sans démons ni fantômes Vivre sans démons
Vivre en Conscience
La Pensée Consciente
La différence entre la Foi et la Conviction Foi & Conviction
Les Bases de la Pensée Consciente Pensée Consciente - Bases
La Pensée Consciente - Etape 0 Pensée Consciente - Etape 0
La victimite, le fatalisme et la révolte, trois maladies difficiles à guérir... Victimite fatalité révolte
Vivre en Conscience
La Relation Consciente
Combats de démons Combats de démons
Communications entre êtres humains et contacts avec les démons Communication entre humains
Communication entre les êtres humains et contacts avec les démons Communication et démons
Communications entre êtres humains et contacts avec les démons Communication sous démons
Soyez Parfaits, comme votre Père Céleste est Parfait! En Quête d'Union
Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dîtes! Importance du mot dit
Le copeau et la poutre Le copeau et la poutre
Les démons dans les couples Le démon dans le couple
Le Principe de l'Union - Base de la Construction dans la Création Le Principe de l'Union
Les rats muti-rôles - Expérience des rats plongeurs et interprétations Les rats muti-rôles
Que Ton Oui soit Oui, que Ton Non soit Non; tout le reste vient du Malin! Oui oui ou Non non
Comment rreconnaître un être humain sous l'influence d'un démon? Reconnaître un démon
Vivre en Conscience
La Santé Consciente
Voulez-vous être en bonne santé? Bonne Santé?
Repérage des Emotions et des Peurs Et Réinitialisation Emotionnelle Démarche REPERE
Comment les dents fondent-elles? Des dents qui se creusent
Comment être en bonne santé Être en Bonne Santé
Les démons existent-ils? Existent-ils?
L'inhibition ce n'est pas bon Inhibition dévastatrice
La Clef de la Libération des Emotions et des Fardeaux La CLEF
Le plus grand Secret de Santé qui soit: le phénomène de la Résonance Le corps en Résonance
Le rôle des entités dans la Santé Les entités et la Santé
Aperçus sur la Loi de Conversion Loi de Conversion
Rapports entre la maladie et la saleté, selon Lao_Tsé Maladie et saleté
Voulez-vous guérir? Purifiez-vous? Sain = Pur
Comment vivre sainement? Vivre Sainement?
L'Art de la Respiration Consciente La Respiration
Vivre en Conscience
La Vie Sociale Consciente
Le combat de démons Combat de démons
Pierre Rabhi présente les Oasis en Tous Lieux Oasis en Tous Lieux
Vivre en Conscience
La Vie Fin-Matérielle
Rapports mutuels de l'Esprit et du corps - Unité ou dualité? Esprit et Corps
Le Livre de la Mort Vivante - Les Expériences de Mort Imminente Les EMI et la Mort
Baro Thödol - Conclusion Bardo - Conclusion
Vivre en Conscience
Regarder le Ciel
Le mystère de la Comète Elenin Comète Elenin
Elenin subirait-elle une cure d'amaigrissement? Elenin maigrit-elle?
La comète Elénin est-elle toujours vivante et active? Elenin toujours en vie?
Un reportage de la BBC au sujet de la dixième planète Dixième Planète?
La Fin des Temps est-elle proche? La Fin des Temps
Il y aurait une Naine Brune au-delà de Pluton... La Naine Brune
Le mystère de la Comète Elenin - Suite... Le Mystère Elenin
La Terre bombardée par des Rayons cosmiques galactiques Rayons Cosmiques
Que signifie le Virage des Mondes 2012? Virage 2012
Vivre en Conscience
Documents
La Santé par les Couleurs Santé par les Couleurs
 

Repérage des Emotions et des Peurs

Et Réinitialisation Emotionnelle


R E P E R E

 

Il est important de prendre ses repères, n'est-ce pas? La Démarche REPERE est là pour y aider. De quoi s'agit-il? REPERE est ici un acronyme signifiant "Repérage des Emotions et des Peurs Et Réinitialisation Emotionnelle". Les peurs sont les émotions négatives les plus courantes et comptent parmi les plus perturbantes. Il convient donc, d'abord, de les repérer, puis - comme l'on dit - de "remettre les compteurs à zéro", c'est-à-dire d'effacer les mémoires parasitantes encore présentes dans le corps (et pas seulement dans le psychisme).


La somatisation - Comment cela se passe-t-il?

Il convient de comprendre comment s'effectue la somatisation. La somatisation survient lorsque l'émotion passe du psychisme (domaine de l'âme - "psyché" en grec) dans le corps. Pourquoi somatisons-nous? Nous somatisons - c'est aussi simple que cela! - lorsque nous refusons de vivre ce qui nous arrive...

Le refus procède de l'intellect - du mental -, qui bloque les expériences vécues au niveau psychique. C'est une ruse de l'égo pour arriver à se protéger d'expériences vécues désagréables. Le psychisme pour s'en débarrasser n'a qu'une solution: les enfouir! Et c'est ainsi que l'impact vibratoire de l'émotion arrive à se loger dans le corps et que l'émotion ainsi figée devient inconsciente avant même d'avoir été vécue!

Lorsque, faute d'avoir été vécues jusqu'au bout, de telles émotions négatives restent incrustées dans le corps, elles peuvent se manifester de deux manières différentes selon que la peur est repérée ou non.

1) Si l'émotion négative ou la peur est clairement repérée (exemples: la peur des souris ou des araignées ou des serpents, ou toutes les "phobies" en tous genres qui sont reconnues comme telles, même si la cause première - la première peur - n'en est pas encore identifiée).

Elle continue, du fait du phénomène de la résonance, à se manifester à chaque fois qu'une circonstance extérieure entre en résonance avec une émotion négative intérieure, présente mais non repérée, c'est-à-dire identifiée ou reconnue.

2) Si l'émotion  négative ou la peur n'est pas clairement repérée:

Elle est tellement enfouie qu'elle ne se manifeste pas spécialement lors de circonstances extérieures clairement repérables, mais se manifeste par divers symptômes dans le corps.

Dans les deux cas la souffrance psychique non acceptée se trouve, de ce fait, refoulée et, par le refoulement, se transforme inévitablement en douleurs ou sensations physiques désagréables. Les peurs et autres émotions perturbantes se manifestent alors, lors de telles crises, sous forme de sensations physiques telles que "jambes coupées", oppressions dans la poitrine, "brûlures" au plexus solaire, étouffements, toux, etc.

 

La Loi de la Conversion

Voici un cas présenté par Madeleine Cavé sur un malade de Tinel, dans l’ouvrage «Médecine psychosomatique» de Weiss et English.

Le malade présentait alternativement soit un psoriasis soit un état mélancolique, chacune de ces affections remplaçant l’autre une fois le traitement appliqué, destiné à agir aussi bien sur la lésion organique de la peau (psoriasis) que sur l’état psychique.

Cette alternance obéit à la loi dite de «conversion», bien connue en psychiatrie et en psychosomatique, et qui se manifeste particulièrement sur des sujets hystériques.

Le fait que le sujet ne puisse pas, en même temps, présenter une maladie organique et sa correspondance psychologique pose un problème crucial (les travaux du Dr Hamer permettent de comprendre ces cas auxquels la recherche médicale actuelle est incapable de trouver une explication).

Ou bien la maladie est psychique ou bien elle est physique, mais elle n’est pas les deux en même temps.

Il se produit donc bien un effet de transfert - ou de conversion -, qui semble lié à la conscience.

Si on laisse de côté les influences externes provoquées par des traitements médicamenteux, que doit-on en déduire?

Si le malade ne peut pas psychiquement assumer une émotion ou un problème, celle-ci ou celui-ci quitte le domaine du psychique fin-matériel pour aller se focaliser et se localiser dans le physique gros-matériel.

Il n’y a donc pas seulement répercussion mais bien transfert. Un phénomène de "vases communicants". Lorsque la maladie est dans l'âme elle n'est pas dans le corps; lorsqu'elle est dans le corps elle n'est plus dans l'âme! L'on peut aussi parler de substitution.

Qu’est-ce que cela change pour le malade? Il occulte! Afin de "se protéger" (momentanément, parce que - de toutes façons - cela ne peut avoir qu'un temps!) il refuse de voir et de considérer, d’entendre et de sentir.

D’où une nouvelle définition de la maladie:

La maladie est {le résultat d'}un {inconscient} refus de conscience. Inversement, il ressort de là que l'on peut dire aussi que tous les refus de conscience sont potentiellement générateurs de maladies. Le refus de voir peut rendre aveugle, le refus d'entendre peut rendre sourd, mais, tout en conservant la même logique, cela peut aussi être plus complexe  que cela.

De la même manière l'on peut donc aussi en déduire que l'acceptation de la réalité, la volonté de - si douloureux cela puisse-t-il être - regarder enfin une problèmatique ou une réalité en face, sans chercher à la fuir, est un évident chemin de guérison.

La preuve que - selon l'expression de la Bible "Les péchés des pères se répercutent jusqu'à la troisième ou quatrième génération" - les traumatismes psychiques s'inscrivent jusque dans la génétique a été apportée par des chercheurs en génétique de Genève. Il est même particulièrement interpellant de constater que l'enfant résultant d'un viol par inceste porte un traumatisme encore plus important que celui de sa mère violée. A ce sujet il est possible de voir un reportage vidéo en cliquant ici.

Vivre une émotion, dont le genre est fin-matériel (le genre de l'Au-delà) est, en fait, très rapide. Dans le Spirituel, en vertu de l'équation biblique "Et mille ans sont comme un jour!" cela va 365000 fois plus vite que dans la matière grossière physique! Dans la matière fine se trouvant entre les deux, même si c'est nettement moins rapide que dans le Spirituel, cela va aussi beaucoup plus vite (au moins mille fois et, en fonction du niveau ou plan, probablement beaucoup plus!) que dans la matière grossière physique. Telle est la raison pour laquelle il est possible de revivre très rapidement - cette fois, entièrement -, de façon libératrice, toute l'émotion psychique jusqu'à son terme (quelques minutes seulement en temps terrestre).

Le fait d'avoir bloqué l'émotion avec l'intellect a fait qu'elle n'a alors pas pu être vécue ou complètement vécue. Et il n'est pas possible de s'en libérer - donc de boucler le cycle correspondant - avant de l'avoir entièrement vécue. Pourtant, par divers procédés artificiels comme l'anesthésie et des analgésiques chimiques, l'être humain, le plus souvent, essaye, quand même, d'éviter la souffrance. Or, chercher à éviter la souffrance signifie, en fait, refuser l'expérience vécue destinée à prendre conscience et donc à se libérer ainsi de la peur.

Du coup, par l'anesthésie ou les antalgiques l'être humain évite donc la nécessaire expérience vécue que la douleur est destinée à lui apporter et, au lieu d'être résolu grâce à l'expérience vécue, le problème continue à perdurer aussi longtemps que l'être humain reste dans son attitude de refus de ce que, en fonction de son vouloir antérieur, sa vie et son destin lui apportent...

Pourtant, souffir c'est expérimenter, et expérimenter, c'est vivre! Par conséquent, aussi paradoxal que cela puisse paraître, tout comme la joie et autres émotions, la douleur, c'est la vie!

L'enkystage de la peur ou autre émotion négative peut être tel que non seulement l'émotion va se manifester lorsque des circonstances extérieures vont entrer en résonance avec elle mais que, aussi, à un niveau d'enfouissement encore plus profond, elle va déclencher un mécanisme biologique de survie, générateur de souffrances et ou de douleurs, généralement appelé par les êtres humains "maladie".

Le travail libérateur consiste à reconnaître la relation existant entre la souffrance psychique déclenchée à l'occasion de la contrariété mais refusée et, du fait du refus, la sensation physique ensuite répercutée dans le corps physique. La relation inverse peut alors s'établir: la souffrance physique enfin acceptée permet de revivre complètement l'expérience psychique qui en était à l'origine.

L'être humain est un être d'émotions. Il vit, donc il ressent; les émotions ressenties sont tantôt agréables tantôt désagréables. Nous nous sommes déjà efforcés de comprendre {ce que sont} les émotions et n'y revenons donc pas ici en détails.


Un démon pour chaque peur

Les démons existent-ils? Nous avons déjà posé la question et nous nous sommes édéjà efforcés d'y répondre. C'est pourquoi nous n'y revenons pas en détails ici.

Un ressenti crée, ou - mieux dit - forme, dans la matière fine de l'Au-delà. Ces formes agissant dans l'Au-delà restent reliées à leurs géniteurs - nous - par des cordons de liaison.

La notion de démon est encore très confuse pour beaucoup de gens. Pourtant les diverses Traditions spirituelles - qui les connaissaient - nous donnent déjà clairement à comprendre de quoi il s'agit. Un démon est une forme fin-matérielle (adjectif correspondant à la matière plus fine que la matière matière physique et dont l'Au-delà est constitué) invisible aux yeux terrestres de l'être humain mais perceptible à son ressenti, née du ressenti de la personne qui est son auteur.

Le démon peut arriver à avoir une certaine autonomie, mais il est toujours dépend de la Force qu'on lui donne par l'intermédiaire du cordon de nutrition qui nous relie à lui. Nos démons, générés par nous-mêmes, sont donc - exprimé d'un point de vue symbolique - toujours nos "enfants". Nous devons, pour guérir, arriver à regarder en face nos mauvais démons (car il existe aussi, naturellement, des formes bénéfiques, qui, elles, doivent être conservées et entretenues) afin de les rejeter, de sorte à ce qu'ils se dégonflent comme des baudruches et que, faute d'être alimentés par la Force que nous leur donnons à travers nos ressentis, ils finissent par disparaître.

C'est ici qu'une particulière attention peut s'avérer utile à la présence dans notre corps physique terrestre d'émotions encore actives, l'inachèvement pouvant résulter d'un manque de circonstances le rendant possible ou bien parce que les cycles terrestres se sont trouvés interférés et donc interrompus par diverses circonstances extérieures.

Et c'est là que la Démarche «REPERE» peut s'avérer utile: Afin d'en hâter la clôture - ou bouclage - repérer et identifier les cycles encore ouverts... Il ne s'agit pas d'une technique ou d'une méthode mais juste d'une démarche pro-active, visant à se rendre compte de ce qui se passe en soi.

«Ce qui se passe en soi» se manifeste par ce que l'on appelle couramment les émotions. Les principales émotions sont la joie, la peur, la tristesse, la colère, avec toutes leurs variantes. Elles sont donc seulement au nombre de quatre, une positive et trois négatives. Parfois l'on y ajoute le dégoût et la surprise, mais le dégoût peut être considéré une combinaison, en proportions variées, de tristesse et de colère, voire aussi de peur, tandis que la surprise peut être une expression soudaine de la joie comme de la peur. L'on peut encore y ajouter la honte, la gêne, la déception, le mépris, etc.

Dans son traité «Les Passions de l'âme», René Descartes identifie six émotions simples: "l'admiration, l'amour, la haine, le désir, la joie et la tristesse". Toutefois, l'on n'est pas obligé dêtre d'accord avec lui. Car, même s'ils peuvent donner lieu à des émotions, l'amour en soi n'est pas vraiment une émotion ni, du reste, la haine, ni le désir, et l'admiration pas forcément non plus.

À la joie s'apparentent: le contentement, la satisfaction, la fierté, l'espoir; à la colère: la haine, la rancune, la rancœur, l'amertume, la jalousie, la rage, le dégoût; à la peur: l'anxiété, l'angoisse, l'inquiétude, la terreur; à la tristesse: le chagrin, la lassitude, le découragement, le désespoir, la déréliction, etc.

À quoi servent les émotions? Chaque émotion est, bien sûr, utile; le but fondamental des émotions est de maintenir l'âme et le corps dans leur intégrité. La colère, par exemple, sert à nous défendre si nous sommes agressés et à demander lorsque nous éprouvons un besoin. La peur sert à nous prémunir d'un danger qui menace. La tristesse sert à résoudre les manques et les pertes. La joie est l'expression de la satisfaction de nos besoins.

Chez les bébés les émotions sont, du point de vue de l'adulte, démesurées; le bébé vit son émotion sans retenue: la colère s'exprime par de la rage, la peur par de la panique, la tristesse par le désespoir et la joie par la béatitude. Et c'est précisément la raison pour laquelle l'émotion ne fait que passer dans le bébé, le traverser, sans y demeurer. Si nous-mêmes ressentons, avec la même intensité, ces mêmes émotions à l'âge adulte, nous revivons des émotions de notre petite enfance.

Si toutes ces émotions «entrent et sortent» sans entraves, c'est-à-dire circulent en nous de façon fluide, de sorte que nous sachions les résoudre, il n'y a alors pas de problèmes, car nous nous adaptons naturellement en permanence au Mouvement de la Vie, qui va et qui vient...

Du Mouvement de la Vie font justement partie toutes sortes de réactions corporelles inconscientes comme les éternuments (sensation très souvent ressentie, en dépit de son intensité, comme particulièrement agréable), les hoquets, les baillements, les étirements, les crises de fou-rire, etc., tous phénomènes généralement gérés pas notre système involontaire. et qui se manifestent donc tout aussi spontanément que notre cœur qui bat ou que notre respiration qui fonctionne sans meme que nous le leur commandions de le faire...

Dans les faits, nos émotions circulent rarement de façon fluide, car nous sommes, bien souvent, «coincés» ou encore «noyés» dans nos émotions, des émotions qui, d'une façon ou d'une autre, nous perturbent et ne se résolvent pas. Donc ne se dénouent pas. Donc correspondent à des cycles inachevés. Pour quelles raisons n'arrivons-nous donc pas à venir à bout de nos émotions?

Les émotions non résolues correspondent à des cycles demeurés ouverts et qui, déconnectés de leur raison d'être, tournent donc dans le vide. La présence des émotions correspondant à ces cycles non refermés permet précisément de les repérer, notamment grâce aux sensations que, du fait du phénomène de la transposition symbolique, les émotions déclenchent ensuite dans le corps.

Par exemple, si j'éprouve une émotion de peur ou de contrariété, je vais corporellement éprouver une sensation correspondante. Par exemple, la visite du facteur, qui sonne pour délivrer un recommandé, peut amener une mauvaise nouvelle. S'il est déjà arrivé que, de cette manière, le facteur amène une mauvaise nouvelle et que cette mauvaise nouvelle n'a pas encore été digérée, alors chaque sonnerie du facteur peut ramener la même sensation de malaise. C'est ce que, en Médecine Nouvelle, l'on appelle un «rail»: L'émotion initiale, non évacuée du corps, à chaque possibilité de réactivation, a tendance à se répéter indéfiniment...

Pour boucler la boucle et, en l'évacuant, mettre fin à cette émotion désagréable témoignant que ce cycle est demeuré ouvert, que puis-je faire? Je dois tout d'abord comprendre que l'émotion reviendra aussi longtemps qu'il n'y a pas eu d'achèvement, lequel achèvement ne peut survenir que par une sensation consciemment et volontairement éprouvée et donc pleinement acceptée dans le corps de matière grossière.

Il convient donc pour cela de vivre - ou de re-vivre -, en tant que répercussion ultime, le ressenti physique associé à cette émotion négative jusqu'à son terme. Alors seulement, en allant jusqu'au bout du processus psychique fin-matériel, je pourrai aussi en venir à bout dans le corps. Le cycle sera dénoué et ainsi la charge émotionnelle évacuée.

Mais si, jusqu'ici, cette expérience du ressenti psychique et/ou de la sensation physique de mon émotion s'est, d'une manière ou d'une autre, trouvée interrompue, alors, précédemment, je n'ai pas pu la vivre jusqu'au bout, ni sur son plan d'origine (psychique) ni sur son plan de répercussion (physique), et peut-être cela même, par manque de conscience, de façon répétitive.

La solution est donc de recommencer, mais cette fois en conscience, à me re-plonger complètement dans la situation qui, régulièrement, fait naître une telle émotion désagréable, laquelle se traduit, dans mon corps, par une sensation correspondante, elle aussi désagréable mais, cette fois, physiquement désagréable.

Lorsque, grâce à la concentration en pensée sur l'évènement déclencheur - un évènement précis survenu un jour précis - j'ai réussi à retrouver l'émotion et que, par la connexion à cette émotion - et donc au démon correspondant -, j'ai aussi réussi à re-déclencher - cette fois volontairement - la sensation corporelle désagréable correspondante (mais pas invivable) provoquée par le démon, alors, cette fois, je lâche mentalement les circonstances ayant déjà produit leur effet, c'est-à-dire que je n'y pense plus; je lâche aussi l'émotion provoquée par le re-vécu de l'évènement et je me concentre uniquement sur la sensation corporelle résultante jusqu'à la disparition naturelle de celle-ci.

La logique de cela est - rappelons-le - qu'un cycle ressenti-pensée-parole-action ne peut se dénouer que sur le plan où il s'est noué. Par conséquent, la dernière répercussion de tout cycle démarré sur le plan gros-matériel terrestre se produit aussi nécessairement sur ce même plan gros-matériel terrestre.

Une fois ceci fait, alors le cycle est enfin clos aussi dans le corps gros-matériel et la boucle est ainsi bouclée! De ce fait, les émotions demeurées inutilement "incrustées" dans le corps pourront enfin, grâce à une parfaite résonance, en être délogées, de sorte que les mêmes stimuli extérieurs ne les déclenchent plus d'une façon inutile ou inappropriée, donc perturbante.

C'est de cette manière que par cette démarche pro-active de Repérage des Emotions négatives et des Peurs Et de Réinitialisation Emotionnelle dans notre vie et par la résolution des émotions correspondantes et des sensations subséquentes nous avons la possibilité de nous aider nous-mêmes et d'aider aussi les autres autour de nous...!


 
Rechercher un article

Insérer un ou plusieurs mots clefs:



Rechercher tous les mots
Rechercher l'un de ces mots
Rechercher l'expression exacte

Vivre en Conscience
Derniers Articles
Vivre en Conscience  Communication entre humains
Vivre en Conscience  La Respiration
Vivre en Conscience  Les 2 genres d'attraction
Vivre en Conscience  Reconnaître la Vérité
Vivre en Conscience  Perception des faits
Vivre en Conscience  Les faits et les jugements
Vivre en Conscience  Conscience Lumineuse
Vivre en Conscience  Conscience Lumineuse
Vivre en Conscience  Conscience Lumineuse
Vivre en Conscience  Vous avez dit étrange
Vivre en Conscience  Le Blog Vivre En Conscience
Vivre en Conscience  Newsletter Spéciale Vivre en C...
Vivre en Conscience  Le Site de la Vie Consciente
Vivre en Conscience  La Démarche ICCI
Vivre en Conscience  Réseau REAGIR
Vivre en Conscience  Réseau REAGIR
Vivre en Conscience  Vivre Vrai pour rester Libre
Vivre en Conscience  Par la Prise de Conscience amé...
Vivre en Conscience  Le But de la Vie est de Deveni...
Vivre en Conscience
Actualité
Des bruits étranges d'origine inconnue en provenance de l'intérieur de la Terre... Bruits étranges
2012: Comment la voulez-vous? Comment la voulez-vous?
Que cette image fasse le tour du monde! Indiens Raonis chassés
La NASA adresse une mise en garde concernant une immense tempête solaire Tempête Solaire
La Nasa avertit son personnel de se tenir prêt... Vidéo Personnel NASA
La Vie est Radiation; la Radiation est Vie Vie, Mouvement, Radiation
Séminaire de Conscience Lumineuse de Pierre-Etienne Bourget Conscience Lumineuse
Séminaire de Conscience Lumineuse Conscience Lumineuse
Voir la vidéo de présentation du séminaire de conscience lumineuse Conscience Lumineuse
Vivre en Conscience
Citations
Citations Spirituelles Citations Dalaï Lama
Les faits et les jugements sur les faits Les faits et les jugements
Les Maximes de Jean-François Jacob Maximes
Notre perception des faits Perception des faits
Perles de Sagesse - Maximes variées - Proverbres - Citations Perles de Sagesse
Reconnaître la Vérité Reconnaître la Vérité
Vivre en Conscience
Expériences Vécues
L'Acceptation, Clef du Bonheur Acceptation
J'ai marché sur le Feu J'ai marché sur le Feu!
Vivre en Conscience
Réponses à questions
A qui sont la Nature, la Terre, l'Univers? A qui est la Nature?
A quoi servent les comètes? Comète
L'être humain est-il divin ou humain? Humain ou divin?
L'être humain peut-il être ou devenir Divin? L'être humain et le Divin
Attraction par complémentarité et attraction par similarité Les 2 genres d'attraction
Vivre en Conscience
Vivre en Conscience
SITES LIéS
Vivre en Conscience Vivre En Conscience
Vivre en Conscience Maximes
Vivre en Conscience
Site Vivre En Conscience
Inscrivez-vous à la liste de Diffusion Liste de Diffusion
Présentation de Jacob Jakob Présentation de l'auteur
Vivre en Conscience
Êtes vous Prêts?
Vivre en Conscience
Voyages En Conscience
En quoi le Toit du Monde nous interpelle-t-il encore, aujourd'hui? Le Toit et Toi

;